Il semble que vous utilisez un explorateur internet trop ancien... CLOSE(X)

3 Mai 2019

Eiffel + Kùzylarsen

Organisé par zik-zak

 

EIFFEL :

En 2019, Eiffel sort un nouvel album. Le sixième en dix-huit ans d’activité. Dix-huit ans ! L’album de la majorité ? Ce serait un paradoxe pour un groupe qui s’est toujours situé dans la marge. Car si ce nouveau disque, comme ses prédécesseurs, est marqué par l’envie d’en découdre, il est aussi peuplé de visions récurrentes et de personnages étranges, dans un univers qui n’est pas sans rappeler Georges Orwell ou Philip K. Dick (auquel la première incarnation d’Eiffel, Oobik And The Pucks, faisait déjà référence). En 2019, Eiffel fait du rock comme certains font de la science-fiction : pour prendre plaisir à se faire peur.

Sans être jamais parti, Eiffel revient. Au sommet de sa forme. Et fait ce qu’il sait certainement le mieux faire : fédérer les troupes. “Stupor machine” est un disque habité et ambitieux, traversé par le plaisir évident de jouer (et tourner) ensemble – Romain utilise parfois l’expression “Carcan adorable” pour parler du groupe. C’est le disque de quatre musiciens qui, épanouis par leurs projets personnels, ne s’inscrivent jamais dans la routine. “Stupor machine” n’est pas une invitation à l’engagement, ce n’est pas non plus un discours sur le monde d’aujourd’hui. C’est juste le meilleur disque de rock que ces quatre-là pouvaient faire. Et si c’est peu dire, ce n’est pas rien.

https://www.facebook.com/EiffelMusique/
http://www.eiffelnews.com/

KUZYLARSEN :

Ce qui intrigue en premier chez Mathieu Kùzylarsen, c’est qu’en chantant en français, il s’accompagne d’un oud, instrument à corde des pays du sud et de l’est. Notre homme aime voyager, découvrir et rencontrer, il aime aussi surprendre et transformer. Après être passé par des orages et de la fureur, il offre désormais une part belle à la délicatesse. Oud, basse électrique, percussions électro-acoustiques, arrangements épurés et voix calme, Kùzylarsen et sa complice Alice Vande Voorde « ancrent les spectateurs dans un contexte imaginaire, un jardin babylonien paisible alors que le tonnerre gronde, au loin ». Ses chansons nous parlent de ces conditions humaines qui résonnent comme insupportables, mais aussi d’amour et de sensualité. « Les mots se révèlent doucement, dans la voix haute qui semble toujours chercher, au-delà de l’insupportable surface, un peu de cet oxygène qui manque tant… Kùzylarsen chante à l’air libre. »

http://www.kùzylarsen.com

https://www.facebook.com/KUZYLARSEN/

 

Préventes : 20€ (+ 0.40 € de réservation)
Sur place : 25€

ouverture des portes à 19h30
concerts à partir de 20h

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Close